RELATIONS CUBA – ÉTATS-UNIS : mars – mai 2019

RELATIONS CUBA – ÉTATS-UNIS : mars – mai 2019

Freddy Tack – juin 2019

La politique d’agression contre Cuba, menée par l’administration Trump, se poursuit et se renforce encore. L’application officielle du Titre III de la Loi Helms-Burton, le 23 mai 2019 (voir à ce sujet l’article de Wim Leysens), est la mesure d’étranglement la plus récente de l’économie cubaine, et la tantième agression pour essayer de détruire le modèle politique et économique cubain. Cette mesure a d’importantes conséquences extra-territoriales, avec l’objectif d’empêcher et de décourager des investissements étrangers à Cuba. Rien de surprenant donc que la mesure a été accueillie par une critique générale et un  rejet dans le monde entier  La meilleur illustration au sujet de cette politique d’agression est peut-être un survol chronologique des événements des dernières semaines.

04/03 : John Bolton, Marco Rubio et Mike Pompeo font des déclarations annonçant les nouvelles sanctions contre Cuba.

11/03 : Les États-Unis ajoutent encore plusieurs entreprises à la « liste noire » des entités économiques cubaines avec lesquelles tout commerce est interdit.

15/03 : Limitation de la durée des visas B2 pour les Cubains, de cinq ans à trois mois, et pour une seule entrée.  

18/03 : Le National Endowment for Democracy (NED) communique avoir attribué en 2018 4.643.525 $ pour un « changement de régime » à Cuba (une hausse de 22% par rapport à 2017).

22/03 : Les gouvernements de droite en Amérique Latine annoncent au Chili la création d’une nouvelle organisation, la Prosur, destinée à détruire l’ Unasur, la CELAC et Petrocaribe.

29/03 : le démocrate James McGovern, en visite à Cuba, se déclare hostile à la Loi Helms-Burton.

29/03 : Multibank, une banque panaméenne, ferme les comptes de plus d’une dizaine d’entreprises qui commercent avec Cuba.  

09/04 : L’accord entre la Fédération Cubaine de base-ball et les ligues nord-américaines de base-ball est rompu par Trump.

11/04 : L’entreprise britannique Acteon doit payer une amende de 227.500 $ pour violation du blocus.

12/04 : Le gouvernement Trump annonce des sanctions contre quatre entreprises et neuf navires du secteur pétrolier, qui transportent du pétrole vers Cuba.

15/04 : Le Brésil quitte officiellement l’ Unasur;

16/04 : La presse nord-américaine signale que tout indique que Trump va appliquer le Titre III de la Loi Helms-Burton.

16/04 : La banque italienne Grupo UniCredit doit payer une amende de 1.300 millions de dollars pour violation du blocus.

17/04 : Anniversaire de l’invasion ratée de la Baie des Cochons (Playa Girón). Cette date est choisie par le gouvernement TRump pour annoncer de nouvelles mesures contre Cuba, avec l’application du Titre III de la Loi Helms-Burton.

17/04 : L’ Union Européenne (UE) et le Canada annoncent leur intention de collaborer pour défendre leurs entreprises devant l’ Organisation Mondiale du Commerce (OMC).

18/04 : Le Mexique, la Russie et la chaîne hôtelière espagnole Melia  s’opposent à l’activation du Titre III, et annoncent qu’ils défendrons leurs entreprises à Cuba.

18/04 : Le gouvernement US annonce des limitations des remesas et des voyages à Cuba. John Bolton fait l’annonce devant une assemblée d’anciens mercenaires de la Baie des Cochons.

18/04 : Dans un communiqué commun Federica Mogherini, Haute représentante des affaires étrangères et de la sécurité de l’ UE, Cecilia Malmstrom, commissaire européen du commerce, et Chrystia Freeland, ministre des affaires étrangères du Canada, rejettent l’application du Titre III de la Loi Helms-Burton.

18/04 : La Chine, le Mexique, le Venezuela et la Russie s’opposent officiellement à l’application du Titre III de la Loi Helms-Burton.

18/04 : plusieurs organisations de solidarité en Belgique s’opposent à l’annonce faite par Washington.

20/04 : le ministre des affaires étrangères du Portugal prévient que l’activation du Titre III va renforcer les tensions commerciales entre les États-Unis et l’ UE.

22/04 : Des organisations d’émigrés cubains aux USA demandent au Pape d’intervenir contre la politique hostile à Cuba.

23/04 : le ministre des affaires étrangères d’ Espagne craint des litiges contre les USA suite aux sanctions contre Cuba.

02/05 : la compagnie de croisières Carnival est la première cible de l’application du Titre III : deux plaintes ont été déposées devant un tribunal de Miami, pour l’utilisation des ports de Santiago de Cuba et de La Havane.

03/05 : Exxon Mobil dépose plainte contre deux entreprises pétrolières à Cuba  auprès du tribunal de Washington DC.

03/05 : de plus en plus de voix s’élèvent contre l’application du Titre III, entre autres les ministres des affaires étrangères de la France, d’ Espagne, de la Russie, du Salvador, la Biélorussie. L’ UE annonce qu’elle défendra ses entreprises et ses citoyens.

04/05 : le Canada annonce que le pays ne reconnaîtra pas les décisions juridiques suite au Titre III.

06/05 : l’ Espagne confirme son intention de poursuivre les investissements à Cuba.

08/05 : le Mexique défendra juridiquement ses entreprises contre la Loi Helms-Burton.

08/05 : Rick Scott, sénateur républicain, se prononce en faveur de l’instauration d’un blocus maritime nord-américain autour de Cuba.

09/05 : le ministre des affaires étrangères du Japon rejette l’application du Titre III.

09/05 : le premier ministre du Royaume Uni, Theresa May, rejette le renforcement du blocus.

11/05 : lors de son assemblée générale des membres, à Anvers, notre association a approuvé à l’unanimité une résolution au sujet de la politique agressive contre Cuba (voir page 17). ����M؛���

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

FacebookTwitter