RELATIONS CUBA – ÉTATS-UNIS : UNE BRÈVE CHRONOLOGIE (Mai-août 2018)

RELATIONS CUBA – ÉTATS-UNIS : UNE BRÈVE CHRONOLOGIE (Mai-août 2018)

Freddy Tack – Septembre 2018

01/05 : Le retour des « attaques acoustiques ». C’est maintenant le Canada qui rappelle les membres des familles des diplomates.

02/05 : Le plan Condor relève la tête : fausses accusations, campagnes médiatiques, dé légitimation d’ex-présidents.

07/05 : Le Ministère des affaires étrangères de Cuba (MINREX) rejette les déclarations du vice-président Mike Spence, et les déclare fausses et agressives. Il condamne également la déclaration comme quoi les États-Unis « soutiendraient le peuple de Cuba ». Le renforcement du blocus ne rencontre pas vraiment ce genre de déclarations.

26/05 : Le conseil communal de Minneapolis (Minnesota) demande au Congrès et à Trump la levée du blocus économique, commercial et financier contre Cuba.

31/05 : Les services postaux réguliers entre les États-Unis et Cuba sont officiellement restaurés, après un test pilote d’un an, et seront effectués par des vols directs.

04/06 : Miguel Díaz-Canel reçoit Jeff Flake (sénateur républicain) et Eric Emerson Schmidt (président de Google), accompagnés du chargé d’affaires des USA à La Havane, Philip Goldberg. Jeff Flake déclare : « Nous avons fait un pas en arrière, mais nous espérons avancer ».

05/06 : Mike Pompeo, ministre des affaires étrangères des États-Unis, revient à la politique d’ingérence dans les affaires intérieures de Cuba, devant l’ Organisation des États Américains (OEA). L’ UJC (Jeunes Communistes) rejette fermement ses déclarations au sujet des jeunes Cubains.

07/06 : Gustavo Véliz, ambassadeur de Cuba à Antigua y Barbuda, communique que Federal Express a fermé un comte de l’ambassade. Une confirmation de plus du caractère extra-territorial du blocus.

10/06 : Le MINREX confirme qu’il n’y a aucune preuve de fournie pour les supposées attaques acoustiques, et a confirmé la disponibilité de Cuba pour travailler conjointement avec les autorités nord-américaines pour éclaircir cette affaire.

11/06 : L’ État de Pennsylvanie rejoint le conseil de 17 états nord-américains et de Engage Cuba, afin de mener une politique de rapprochement avec Cuba.

14/06: 7e réunion de la commission bilatérale Cuba-États-Unis. La délégation cubaine déplore la détérioration des relations bilatérales, répète que le blocus est le principal obstacle pour une amélioration des relations, demande l’arrête des manipulations des soi-disant attaques acoustiques, et exprime la volonté de Cuba de poursuivre le dialogue bilatéral.

15/06 : La NASDA (Association nationale des départements d’état pour l’agriculture), demande à Trump de lever le blocus contre Cuba, et exige la normalisation des relations commerciales.

27/06 : Marco Rubio, sénateur de Floride, s’oppose à un projet de loi sur l’agriculture, parce qu’un article plaide pour une augmentation des échanges avec Cuba.

28/06 : Carlos Fernando de Cossio, directeur général pour les USA du MINREX, dénonce la manipulation par Washington des soi-disant « incidents acoustiques ».

29/06 : Le sénat des USA approuve un amendement pour une hausse de l’accès au marché cubain pour les produits agricoles nord-américains.

30/06 : Tomás Regalado, un partisan de la ligne dure contre Cuba, a été nommé responsable du Bureau pour les émissions vers Cuba (radio et TV Martí). Un budget de 30 millions de dollars a été approuvé.

30/06 : Les États-Unis lancent un programme de distribution de radios portables à ondes courtes, pour les Cubains qui introduisent une demande via e-mail ou les réseaux sociaux. Ce n’est pas la première fois que les valises diplomatiques sont utilisées pour introduire frauduleusement des radios et les distribuer (en 2008 USAID en a distribué 10.000). Cuba condamne cette nouvelle provocation et mettra tout en oeuvre pour la neutraliser.

03/07 : L’administration Trump refuse l’octroi de visas pour le Ballet national de Cuba, dont des spectacles étaient prévus à Los Angeles.

10/07 : 4e réunion du dialogue sur des thèmes comme la lutte contre le terrorisme, contre le trafic de  drogues, le trafic d’êtres humains et les cybercrimes. Cuba a insisté sur l’arrêt de la politique de manipulation des soi-disant « attaques acoustiques » , des mesures qui limitent les services consulaires, et a confirmé la volonté de Cuba de poursuivre le dialogue.

11/07 : Nouvelles conversations au sujet des migrations, à Washington. Les accords bilatéraux sont discutés, afin de limiter les migrations illégales. Les deux parties s’accordent sur les conséquences positives de la suppression de la politique « pieds mouillés/pieds secs », depuis le 12/01/2017. Cuba a insisté sur son suivi strict des accords bilatéraux, et a demandé au gouvernement des États-Unis de respecter les engagements en ce qui concerne l’octroi de visas pour les émigrants. Cuba a exprimé  son inquiétude au sujet du maintien de la Ley de ajusto Cubano et au sujet de la suppression des services consulaires à l’ambassade US à La Havane.

20/07 : Tesla, le fabricant de voitures électriques, est touché par le blocus. Panasonic, qui livre les batteries à Tesla, a admis ne pas pouvoir déterminer combien de cobalt, provenant de Cuba (un des plus gros producteurs au monde), est utilisé pour ses batteries. Ceci en interdit l’importation aux États-Unis. Panasonic a décidé de mettre fin à la fourniture de ce cobalt par une firme canadienne.

24-25/07 : Trois haut fonctionnaires des États-Unis sont à Cuba pour des conversations avec le personnel de l’ambassade US, au sujet des soi-disant attaques acoustiques. Cette visite est, une fois de plus, l’occasion pour la diffusion de fausses nouvelles. Cuba a réaffirmé la disposition des autorités cubaines pour collaborer dans les recherches, malgré le manque de preuves pour les incidents supposés.

31/07 : Euskadi-Cuba, une association de solidarité basque, est victime du blocus. A trois reprises des transactions bancaires avec une ONG argentine (qui collabore avec Cuba pour des programmes de santé et d’éducation) ont été refusés par la Deutsche Bank (Allemagne), Unicredit (Italie) et la Commerzbank AG (Allemagne).

16/08 : Les États-Unis limitent à maximum un an le séjour de leurs diplomates à Cuba, suite aux soi-disant attaques acoustiques. �����C�^���

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

FacebookTwitter